Doc Gyneco Sainte-Maxime

C'est celui de favoriser la coagulation du sang dans les vaisseaux.
Cela s'appelle une Thrombose.

Le caillot peut être dans une artère et migrer ( emboliser ) boucher cette artère donc léser l'organe qui est nourrit et oxygéné par ce vaisseau.( infarctus du myocarde ou accident vasculaire cérébral ). Le risque de thrombose artériel existe quelque soit le type de pilule.
Le caillot peut se former dans une veine et creer une phlébite. Si le caillot migre dans les poumons il cree une embolie pulmonaire.
là le risque augmente avec les pilules de 3ème et 4ème génération.

1 femme pour 10 000 non utilisatrice de pilule
2 femmes pour 10 000 utilisatrice de 2ème génération
3 à 4 femmes sur 10 000 utilisatrice de 3ème ou 4ème génération

Rappelons que le risque est multiplié par 6 pendant la grossesse ( ET CA PERSONNE N'EN PARLE )

Rappelons aussi que le tabac, l'obésité sont des risque MAJEURS.


Qu'en est-il des pilules comportant un progestatif seul comme Cérazette (désogestrel) ou Microval (lévonorgestrel) ?

Les données montrant un sur-risque thromboembolique veineux ou artériel ne concernent que les contraceptifs oraux qui contiennent à la fois un estrogène et un progestatif (appelés contraceptifs oraux combinés (COC) ou pilules estroprogestatives ou encore pilules combinées).
Les pilules comportant un progestatif seul telles que Cérazette (désogestrel) ou Microval (lévonorgestrel) ne font pas partie des pilules entraînant ce sur-risque.

CABINET GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE STEIN & LAHAYE • juillet 2018
Infos légales